Douala! Douala! Douala!

Aujourd'hui dans ma tête, il y a..
... un premier voyage rapide chez nos amis les camer(ounais) à Douala. Parti pour le travail et pour rien que trois petits jours, le touriste en moi a, bien sûr, été bridé (mais surtout pas tenu au silence). Comme d'habitude, voyager c'est s'ouvrir aux autres et accepter de se laisser surprendre par la différence. 

Alors, qu'est ce que j'ai découvert? Petit florilège...

1. La légende qui dit que les camerounaises n'ont pas froid aux yeux est PEUT-ÊTRE vraie.
A peine arrivé, contrôle passeport. La dame est peut-être sympa mais elle dit qu'elle aime beaucoup ma barbe. Moi, tout confus en train de rougir sous ma peau noire qui répond: Merci :-). Et toutes ces histoires du 8 mars que j'ai entendues? L'us qui veut qu'on soulève les jupes pour dévoiler ce qui est caché... impressionnant! 

2. L'hôtel qui a besoin du nom de mes parents
Chose suffisamment étrange pour être remarquée, c'est bien la première fois que sur un formulaire d'admission à l'hôtel, l'on me demande de qui je suis le fils. Est-ce le zèle de l'hôtelier ou la législation? Va savoir...

3. Le Ndolè n'est pas célèbre pour rien et le Tapé-Tapé est un nom bien rigolo.
Le Ndolè était si copieux que disons même qu'à un moment, j'ai eu besoin de riz pour le terminer.
N'dolè au Fouquet. Avant-Après

Le Tapé-Tapé, quant à lui, porte très bien son nom. De la banane que l'on frit et que littéralement on "tape" pour obtenir cette forme plate.
Tapé-Tapé

4. TripAdvisor a manqué d'inspiration. Mes yeux se sont ouverts.
Réflexe de touriste, j'ai consulté l'application TripAdvisor pour savoir quoi voir à Douala et je n'ai eu pour réponse que Doual'art. Petite galerie sympathique finalement visitée.

En manque d'autres propositions, je me suis armé de mes pieds (pour marcher) et de l'appareil photo de mon téléphone (pour voir). En visitant l'alentour de l'hôtel, j'ai eu la chance de capturer un peu de l'énergie de Douala.
Cameroonian Heroes - une oeuvre d'Hervé Youmbi - Doual'art
Monument près du Palais de Justice à Bonandjo Douala
La Plymouth de légende, à l'entrée du Palais

5. Les classiques: le running et un aperçu de la NightLife
Une petite course pour compléter ma carte de "globe-runner" et un samedi soir dans l'antre de "Le Palais". Resto-bar avec une ambiance assurée par un orchestre. Intérieur et extérieur très pittoresques. L'ensemble a été rénové sans vraiment voler l'identité de la pagode du début du 20è siècle. Un bel endroit à voir à Douala.
L'entrée du Palais, situé à Bonandjo. Douala
Capture de l'application Nike+Running


6. L'émergence 2035
Le sujet favori des gouvernements africains... 2020 pour ADO, 2035 pour Biya. PauPaul a annoncé les couleurs, il est encore là pour longtemps. (n'en déplaise à ceux qui l'accablent de toutes formes de maladies. lol)

2 commentaires :: Douala! Douala! Douala!

  1. Que nous aurais tu servi si tu passais plus de 3 jours a Douala ? En tous cas, merci pour la belle carte postale et je retiens que ta barbe a beaucoup de succès... :-)

  2. Yannick, ma barbe te remercie :-)

Enregistrer un commentaire