Live, LOvE, LeaRn

Aujourd'hui dans ma tête, il y a...

…cette journée grise du 16 décembre 2010. Pourquoi pas noire me direz-vous? Parce que, avec tout le respect que je dois à ceux qui ont perdu leur vie ce jour, ce pays a déjà connu jour plus triste, ce pays a déjà connu journée plus noire. Mais là n’est pas le débat…
Parlons de ces vies perdues. Pour quelles raisons?
Ma lecture des évènements peut être sujette à interprétation et c’est souvent le cas quand on caresse le sujet sensible de la politique. Les esprits les habituellement les plus vifs ont des points de vue les plus primitifs et les moins alertes. Alors, je ne prétendrai pas détenir la vérité mais j’ai tellement d’interrogations à partager. Pour quelles raisons nous sommes-nous permis de perdre des vie et d’arroser le macadam de sang? Encore une fois?
- parce que des policiers, des gendarmes ou des soldats ont ouvert le feu sur des marcheurs?
- parce que des marcheurs ont été motivés par un leader politique?
- parce qu’un leader politique estime avoir été spolié par un autre?
- parce que l’autre (homme politique) estime être dans ses droits?
- parce que le droit au vote du peuple n’est qu’un jeu de pouvoir pour deux hommes?
- parce que le jeu du pouvoir a pris l’ascendant sur le jeu de la démocratie?
Ce peuple, naïf, voulait jouer à la démocratie pour finir avec onze années dévastatrices. Onze années de stagnation, de déchirement, de séparation, de division. Car toutes ces personnes qui composent le peuple ne rêvent que de choses simples comme: Vivre. (dans la paix serait l’idéal).
Vivre… boire et manger à sa faim
Vivre… passer du temps avec des proches et sourire
Vivre… et sentir la vie autour de soi
Vivre… rencontrer son âme soeur et aimer (se multiplier aussi :) )
Vivre… découvrir son monde, le monde
Vivre… et ne pleurer que les morts naturelles.
Je refuse d’accepter qu’une mort au cours d’une marche soit devenu un fait si banal au point de la ranger dans la catégorie des morts naturelles. Car je suis convaincu que celui qui est mort au nom de la politique (ou si vous voulez, au nom de leur démocratie) avait aussi envie que de trois choses simples: Live, LOvE, leaRn

2 commentaires :: Live, LOvE, LeaRn

  1. DIEU SEUL EST TÉMOIN

  2. Malheureusement témoin d'un vraiment triste spectacle

Enregistrer un commentaire